Sophrologie VS Hypnose

sophrologie-hypnose-flore-desseaux-deauville

Les deux pratiques se veulent complémentaires. En effet, elles se basent toute sur des suggestions verbales. De plus, elles travaillent sur le développement personnel de l’individu et l’activation de son potentiel.

Dans les deux disciplines, le sujet se laisse guider par la voix du thérapeute. Et oui, l’objectif étant d’obtenir un état de conscience modifié situé entre veille et sommeil. Que l’on appelle « Etat sophro-liminal » en sophrologie et « transe hypnotique » en hypnose.

Ces approches divergent cependant sur plusieurs points :

La sophrologie privilégie la « vivance » et tous les ressentis corporels de l’instant présent, afin d’éviter au mental les projections anxiogènes vers l’avenir, ou les retours perturbants sur le passé.

L’hypnose au contraire « brouille » le conscient afin de faciliter le lâcher-prise et pouvoir ainsi accéder à l’inconscient, notre réservoir de ressources.

La sophrologie s’attache au conscient, l’hypnose à l’inconscient.

Une séance de sophrologie est axée sur la détente et le relâchement musculaire. Elle va provoquer par effet « boule-de-neige », une décontraction psychologique et mentale.

L’hypnose ne recherche pas le relâchement total pour être efficace : vous pouvez très bien être en état d’hypnose en faisant du sport ! Sous hypnose, le sujet doit parfois se reconnecter quelques secondes à l’émotion négative afin de pouvoir mieux la comprendre et l’investiguer. L’objectif est de parvenir à modifier l’impact négatif d’un souvenir ou d’un comportement. Le but est qu’il ne perturbe plus l’équilibre interne de la personne.

La sophrologie quant à elle est « l’école du positif » : elle permet de dynamiser notre énergie positive dans l’« ici et maintenant ».


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *